Comment gérer le stockage de produits en e-commerce ?

Une entreprise pérenne et rentable est avant tout une entreprise parfaitement organisée. Cette organisation passe notamment par une bonne gestion des stocks. En effet, une gestion des stocks idéalement maîtrisée permet de faire face à d’éventuels pics de ventes, mais aussi d'économiser de l’argent. Le stockage de la marchandise est une opération coûteuse, et elle est d’autant plus onéreuse lorsqu’on parle de stock mort. Si gérer les stocks n’est pas la partie la plus réjouissante d’une activité, cet aspect d'une activité e-commerce est incontournable. Cette gestion des stocks fait partie intégrante des enjeux de la logistique e-commerce. Comment gérer le stockage de produits en e-commerce ? Voici quelques éléments de réponse qui vous permettront d’optimiser votre organisation.

Comment gérer le stockage de produits en e-commerce ?-1

Gestion des stocks : définition

Pour rappel, la gestion des stocks est une opération qui consiste à suivre les marchandises qui sont stockées par une entreprise. À travers la gestion des stocks, on cherche à contrôler le poids, les dimensions, les quantités ainsi que l’emplacement des produits à vendre. L’objectif principal de la gestion des stocks est de réduire le coût de rétention de la marchandise, tout en indiquant les périodes de réapprovisionnement des produits.

Les différentes méthodes de gestion des stocks

Il existe différentes méthodes de gestion des stocks et des approvisionnements. Qu’importe l’organisation choisie, elle doit correspondre à chaque structure et chaque activité.

Les stocks minimums

Avec la méthode des stocks minimum, on ne procède à un réapprovisionnement que lorsque le stock est inférieur à un certain seuil. Grâce à cette organisation, on évite la rupture de stock, qui peut grandement diminuer les ventes.

Le « Just In Time » (JIT)

« Just In Time », ou « juste à temps » en français, est une méthode qui consiste à se réapprovisionner juste après une commande client. Autrement dit, les équipes logistiques se réapprovisionnent auprès du fournisseur à la date de commande du client.

Cette méthode permet d’éviter d’acheter de la marchandise que l’entreprise n’est pas certaine de débiter. Elle limite également au maximum les stocks. Toutefois, elle pose un problème majeur : elle peut engendrer des ruptures de stock et allonger les délais de livraison.

Le « First In First Out » (FIFO)

Traduit en français par « premier entré, premier sorti », la méthode FIFO consiste à commencer par vendre les produits qui sont arrivés dans le stock en premier. Ce mode de gestion est généralement appliqué aux produits qui sont périssables et suppose une certaine organisation dans le rangement de la marchandise.

Le « First in Last Out » (FILO)

Traduit en français par « dernier arrivé premier sorti », la méthode FIFO consiste à vendre en premier le dernier produit arrivé dans le stock. Cette méthode est toutefois illégale pour les produits périssables. Grâce à cette méthode, il est possible de stocker ses produits dans des cartons et il est donc plus simple de récupérer les produits qui sont au-dessus de la pile que l’inverse.

La prévision de la demande

Cette méthode consiste à gérer les stocks ainsi que les approvisionnements en se basant sur des études et une prévision de la demande (analyse des tendances, des cycles, de la saisonnalité, etc.). Finalement, cela revient à anticiper, sur une période donnée, le volume de ventes prévisionnel et de calquer l’approvisionnement sur cette prévision.

Comment gérer le stockage de produits en e-commerce ?-2

Gestion des stocks en e-commerce : deux solutions principales

Pour gérer le stockage de ses produits en e-commerce, il existe deux solutions principales : la gestion autonome des stocks et la gestion externalisée des stocks.

La gestion autonome des stocks

En tant que possesseur d’un e-commerce, on peut faire le choix de gérer son stock de façon autonome. Dès lors, il faut s’organiser afin de ne pas tomber ni dans le surstockage ni dans le sous-stockage. Il convient de toujours avoir un stock minimum de produits à sa disposition, sans pour autant s’approvisionner au-delà de la demande. Finalement, avec cette méthode, le stock minimum doit en moyenne représenter cinq jours de stock.

Si le stock est géré de façon autonome, la prévision de la demande est incontournable. Pour ce faire, il faut analyser le volume de ventes des années précédentes, puis définir son approvisionnement selon les conclusions qui en sont tirées. La mise en place d’une période de prévision aidera également à ajuster sa gestion des stocks au fil du temps. Après avoir comparé les ventes effectives ainsi que les prévisions, il est alors possible d’adapter l’anticipation pour les périodes à venir.

Enfin, avec cette méthode, l’idéal est de mettre en place un système centralisé de gestion des stocks. Ces outils permettent de mettre à jour automatiquement le stock, et même parfois de gérer les livraisons.

La gestion externalisée des stocks

L’autre solution est d’opter pour la gestion externalisée des stocks. Cette méthode est surtout plébiscitée par les distributeurs : les produits sont stockés par les fournisseurs et commandés par l’e-commerçant lors de la commande d’un client. Si ce mode de fonctionnement est plus simple à gérer, cela suppose également de bien maîtriser le niveau de stocks des fournisseurs et de mettre à jour en temps réel les disponibilités des produits sur sa boutique.

Pour cela, il est possible :

  • de faire les mises à jour des stocks manuels en vérifiant régulièrement l’état du stock de son fournisseur en contrôlant son site web. Puis, il n’y a qu’à mettre à jour de façon quotidienne les disponibilités pour chacun de ses produits. Au-delà de 15 produits commercialisés, cette méthode peut être fastidieuse, voire ingérable.
  • d’utiliser un logiciel adapté. Cette méthode est bien plus simple, notamment si la vente est réalisée par le biais de différents canaux. Les logiciels permettent de créer un flux de données entre son site et les sites des fournisseurs et de synchroniser en temps réel les disponibilités de chacun. Grâce au logiciel, on peut automatiser les mises à jour de l’état des stocks, automatiser les mises à jour des fiches produits et vendre plus simplement en multicanal.

Gérer son stock de produits en e-commerce : les bonnes pratiques

Pour gérer un stock de produits e-commerce au mieux, il est également possible d’adopter quelques bonnes pratiques. Il faut commencer par organiser efficacement le stock de son entrepôt, en rangeant sa marchandise de façon cohérente afin de faciliter la préparation et l’expédition des commandes.

L’installation d’un logiciel de gestion d’entrepôt spécial e-commerce est presque indispensable. Cet outil permet d’assurer une bonne gestion des stocks, une organisation efficace des opérations ainsi qu’un contrôle strict des marchandises. Certains logiciels organisent même la préparation des commandes en indiquant aux opérations l’endroit où se trouvent les marchandises.

Des terminaux mobiles de radiofréquence peuvent être utilisés. Ils facilitent la réalisation de certaines tâches, telles que la saisie des données dans le logiciel de gestion d’entrepôt ainsi que la réception des instructions. Enfin, il faut toujours penser à synchroniser le stock de l’entrepôt avec l’offre effectivement disponible sur son site.

Voici donc les principaux conseils, outils et pratiques pour bien gérer le stockage de produits en e-commerce. Une chose est certaine, avec une méthode adaptée à son organisation, toute entreprise est certaine d’éviter le gaspillage, de dire adieu aux stocks morts coûteux et d’économiser sur les coûts de stockage. Cela va sans dire, une bonne gestion des stocks améliore incontestablement les flux de trésorerie. Un stock invendu coûte davantage d’argent qu’il n’en fait gagner.

Nous vous recommandons ces autres pages :